9 moyens de vous protéger des attaques par rançongiciels en pleine expansion

ransomware

Quelle que soit la taille de l’entreprise, nous sommes nombreux à nous poser la même question : nos mesures de sécurité sont-elles suffisantes ? La menace omniprésente de programmes malveillants infiltrant nos réseaux est un danger très réel, et ceci est particulièrement vrai pour les attaques par rançongiciels.


En savoir plus :


Le rançongiciel est le type de programme malveillant qui a connu la plus forte croissance ces dernières années. Il s’attaque aux systèmes insuffisamment sécurisés en envoyant des contenus malveillants pour encrypter des fichiers sur un appareil mobile, rendant ainsi ces fichiers inutilisables. Ces cyberdélinquants exigent alors une rançon en échange du décryptage des fichiers affectés. Plus inquiétant encore, il est fréquent que ces individus malveillants menacent de vendre ou de divulguer les fichiers affectés si une rançon n’est pas versée. Ces fichiers pouvant contenir des données sensibles (par exemple des informations compromettantes sur des actionnaires importants), la vente de tels fichiers dans le domaine public peut gravement entacher la réputation des grandes entreprises.

Depuis quelques années, les acteurs malveillants ciblent fréquemment des entreprises qui détiennent des infrastructures critiques pour l’économie. Selon le Federal Bureau of Investigation (FBI) des États-Unis, on dénombrerait en moyenne plus de 4 000 attaques de rançongiciels quotidiennes depuis 2016.

Beaucoup estiment que le fait de payer une rançon peut inciter les cybercriminels à récidiver. Mais il est difficile de retrouver ces malfaiteurs car les rançons sont payées en cryptomonnaies et, on le sait, il est difficile de retrouver l’identité d’une personne par le biais de transactions en cryptomonnaies. Lorsqu’une attaque par rançongiciel se produit, il existe des intermédiaires qui aident les entreprises à gérer ces cybercriminels en payant des rançons, mais il n’existe aucune solution efficace pour empêcher ce type d’attaque et éviter aux entreprises d’avoir à payer cette rançon.

Bien sûr, il est toujours préférable d’éviter les attaques de rançongiciels avant qu’il ne soit trop tard. Quelle que soit l’entreprise, les employés sont en première ligne et il est important qu’ils soient tous formés aux diverses formes d’attaques par rançongiciels, quelle que soit la nature de leur poste (n’oubliez pas que toute personne dont l’ordinateur est connecté à Internet peut être victime d’une attaque par rançongiciel). Voici quelques pistes pour réduire votre exposition aux attaques de rançongiciels.

1. Faites des mises à jour régulières

Mettez régulièrement à jour vos logiciels et vos systèmes d’exploitation à l’aide des derniers correctifs disponibles. Cela limitera votre exposition aux attaques par rançongiciels, car les éventuelles failles des systèmes sont généralement résolues par ces mises à jour.

2. Tenez vos utilisateurs informés

Proposez à vos employés des séances de sensibilisation à l’évolution des menaces liées à la cybersécurité et aux mesures à mettre en place pour se prémunir contre ces menaces. Ces séances de formation sont un élément essentiel pour réduire les risques de sécurité. Comme indiqué précédemment, la première ligne de défense contre les cyberattaques est toujours l’utilisateur. Il est donc important d’organiser des séances de formation et de sensibilisation obligatoires (et gratuites) sur la plateforme LMS (Learning Management System) afin que tous vos employés soient sensibilisés à ces questions. La plupart des attaques de rançongiciels se produisent par le biais d’e-mails de phishing, et de telles actions de sensibilisation peuvent aider les employés à identifier d’éventuels contenus malveillants dans leurs e-mails.

3. Sauvegardez régulièrement vos données

Le stockage des dossiers critiques sur un dispositif séparé ou dans le Cloud permet d’assurer la continuité de l’activité même en cas d’attaque. Mais l’atteinte à la réputation est irréversible, et il est donc important de travailler également sur la prévention.

4. Encouragez l’adoption de bonnes pratiques sur Internet

Des principes généraux tels que changer régulièrement ses mots de passe, utiliser des mots de passe complexes, ne pas cliquer sur les liens suspects et ne pas visiter de sites web suspects sont des règles faciles à retenir qui peuvent réduire les risques que nous prenons en matière d’attaques par rançongiciels.

5. Revoyez et testez régulièrement votre Plan de réponse aux incidents

Les employés étant en première ligne en cas de cyberattaque, il est important de mettre en place une politique de réponse aux incidents dans toute l’entreprise, en liaison directe avec les services informatiques. Nous vous conseillons également de tenir vos équipes informées de l’évolution des risques de sécurité, et d’actualiser régulièrement et de manière proactive vos Plans de réponse aux incidents.

6. Informez-vous sur les cas de rançongiciels dans votre secteur d’activité et tirez-en des leçons

Les attaques par rançongiciels étant de plus en plus fréquentes, c’est en vous informant sur ces événements via des sources fiables et en mettant en pratique ce qu’ils vous ont appris via votre Politique de sécurité de l’information que vous pourrez répondre aux menaces de manière plus proactive.

7. Mettez en place l’authentification multifacteur

Il s’agit d’un moyen plus récent (mais très efficace) de limiter ou d’empêcher tout accès non autorisé à des données sensibles. La mise en place de l’authentification multifacteur pour accéder à vos données, appareils et logiciels critiques peut contribuer efficacement à prévenir les attaques par rançongiciels. De même, la vérification régulière de l’état de vos appareils peut permettre d’identifier de potentielles failles et de les corriger de manière proactive, avant qu’une attaque ne se produise.

8. Renforcez la sécurité de vos e-mails

La mise en place de pratiques sécurisées pour vos e-mails, de pare-feu et de filtres antispam peut aider les employés à identifier les contenus suspects ou malveillants avant d’être victimes d’une attaque par rançongiciel. Et le fait de scanner tous les e-mails entrants et sortants peut contribuer à réduire le risque de ce type d’attaque.

9. Configurez vos pare-feux pour bloquer les adresses IP malveillantes

Tout est dit dans le titre ! En scannant constamment et en bloquant les adresses IP suspectes, votre pare-feu peut jouer un rôle clé pour détecter une menace ou empêcher une attaque imminente.

C’est un fait : les cybercriminels sont de plus en plus habiles, et les professionnels de la sécurité font face à des défis de plus en plus complexes. Il est donc essentiel que les administrateurs informatiques et tous les employés prennent la sécurité au sérieux en se montrant plus proactifs pour éviter la menace toujours plus grande des attaques par rançongiciels.

Produits AvePoint

Vous cherchez à assurer une protection optimale de vos données ? AvePoint vous propose Cloud Backup qui vous offre une grande tranquillité d’esprit en cas de catastrophe et récupère rapidement le contenu perdu ou corrompu à partir de vos sauvegardes.


Pour recevoir régulièrement nos conseils et astuces sur la protection des données, abonnez-vous à notre blog.