HomeMICROSOFT TEAMSComment préparer un pilote de migration d’équipe à équipe Microsoft Teams

Comment préparer un pilote de migration d’équipe à équipe Microsoft Teams

Nous vous recommandons de toujours utiliser un pilote avant de lancer votre migration Microsoft Teams. Ce test vous permettra de mettre à plat les éventuels problèmes de processus et ainsi réduire la perturbation de l’activité.


En savoir plus :


De nombreuses variables peuvent agir sur la vitesse (débit) de la migration, parmi lesquelles la capacité de votre infrastructure, les outils et la charge globale du système Microsoft au moment de la migration. Le pilote est la solution la plus fiable pour estimer votre débit.

Non seulement il vous donnera un aperçu précis de votre vitesse de migration, ce qui vous sera très utile lors du processus de planification, mais il vous servira également de modèle pour communiquer et travailler avec vos utilisateurs.

Le processus :

  1. Installez la plateforme FLY (en anglais) (ou une autre solution de migration) sur un serveur local ou cloud (par ex. Azure). Établissez les connexions (en anglais) avec vos environnements.
  2. Définissez des paramètres de performance (en anglais) pour augmenter ou diminuer les threads en fonction des ressources serveur disponibles et des bonnes pratiques.
  3. Choisissez quand et quelles équipes Teams vous souhaitez migrer pour les utilisateurs pilotes concernés. Créez des comptes utilisateurs pilotes dans le client cible et attribuez les licences. Configurez votre tâche de migration (en anglais) puis définissez votre stratégie de migration concernant la résolution des conflits de conteneurs et de contenu, ainsi que le mappage des utilisateurs, des colonnes, du contenu et des modèles.
  4. Nous vous conseillons d’utiliser une base de données de migration pour obtenir des rapports détaillés sur la performance et les limitations. Exécutez et validez si la totalité du contenu a été déplacée et localisez les éventuels éléments non pris en charge. Enregistrez les indicateurs de performance afin d’estimer la durée nécessaire des différentes phases. Recueillez les commentaires des utilisateurs pilotes.

Les produits de migration peuvent se connecter à votre environnement de deux manières : en créant un compte de service (en anglais) ou un profil d’application (en anglais). Certains fournisseurs n’autorisent que la création d’un compte de service, une méthode d’authentification héritée qui ne doit être utilisée que dans certaines situations spéciales (par exemple, pour migrer des éléments, comme les Wikis, qui ne sont pas pris en charge par le profil d’application). Non seulement la création d’un profil d’application est plus sécurisée, mais elle réduit également les limitations et accélère la migration.

Performance

Chaque fournisseur a ses propres caractéristiques et propose des conseils quant à la manière de déterminer le niveau de performance adapté à votre migration. Le niveau de performance définira la quantité d’objets qui pourront être traités simultanément par chaque agent. D’une manière générale, un ordinateur agent peut fonctionner au niveau le plus élevé du produit avec les caractéristiques matérielles et réseau ci-dessus.

Sélection du pilote et mappage

Pour le pilote, nous vous conseillons de sélectionner un petit échantillon de cinq à dix équipes avec un groupe d’utilisateurs variés prêts à donner un avis constructif sur le processus. Le service informatique et un autre service comptant des utilisateurs avec un haut niveau de permission répondent généralement très bien à ces critères.

Le pilote ne doit pas représenter plus de 10 % de la portée globale de la migration. L’une des bonnes pratiques consiste à procéder à la migration en dehors des heures de travail, de nuit ou pendant le week-end.

Si vos utilisateurs sont prêts à tester et donner leur avis sur le nouvel environnement, tout en sachant qu’une nouvelle migration suivra, nous vous conseillons de privilégier cette option au lieu de migrer immédiatement votre pilote dans un environnement de production. Cela vous évitera ainsi d’avoir des utilisateurs travaillant simultanément dans deux environnements de production distincts.

Nous vous recommandons également d’intégrer à votre pilote quelques scénarios plus complexes comprenant différents types de contenu (voir la section Planification pour en savoir plus sur les paramètres avancés et le mappage). Essayez toutefois d’éviter de migrer des équipes contenant des données sensibles ou des utilisateurs externes dans votre pilote.

Exécuter, valider et enregistrer

Si votre tâche contenait des exceptions, enregistrez l’étiquette d’erreur et reportez-vous au guide de l’utilisateur de l’outil de migration pour résoudre le problème comme il se doit.

Lorsque vous aurez enregistré la vitesse ou le débit « dans la vie réelle », vous serez plus à même de planifier la quantité de contenu et de mappage adaptée pour chaque phase de migration ainsi que le nombre de phases dont vous aurez besoin pour exécuter la tâche.

Pour plus d’informations sur la migration de Teams vers Teams et l’accès à des listes de contrôle de planification complètes, téléchargez l’ebook complet ici (en anglais).

Produits AvePoint

Vous ne savez pas quoi faire quand votre projet de migration vient au premier plan ? L’outil de migration AvePoint ouvre la voie à votre transformation digitale, que vous migriez vers la dernière version de SharePoint ou le cloud.


Pour ne rien rater des actualités de Microsoft Teams, n’oubliez pas de vous abonner à notre blog !

More Stories