Stratégie de sauvegarde en ligne dans Office 365

scalable backup

Si vous mettez au point un plan de sauvegarde en ligne pour la première fois dans Office 365, vous pouvez rapidement vous sentir submergé par le nombre d’aspects à prendre en compte. Quels sont vos besoins de sauvegarde en ligne ? Comment départager les outils et les fournisseurs disponibles sur le marché ? Quel est le coût global de propriété ?


Vous avez manqué la première diffusion de notre webinaire « Guide pratique : Evolution des Stratégies de Sauvegarde pour Office 365» ? Visionnez l’intégralité de la présentation ici !


En savoir plus:


Avant toute chose, vous avez impérativement besoin d’une protection dans Microsoft 365. Bien que Microsoft 365 s’efforce de vous protéger contre les pertes de données des utilisateurs grâce sa protection et ses outils natifs, les capacités de ces outils sont limitées (sans compter le risque d’erreurs de la part des utilisateurs et des administrateurs).

Il y a cinq questions principales à se poser avant de mettre en place une stratégie de sauvegarde en ligne dans une organisation, et nos experts John Hodges, vice-président stratégie produit et Sam Valme, responsable du programme Partner Enablement, vous livrent les réponses. C’est parti !

1) Quelle est l’envergure de la protection dont j’ai besoin ?

Elle est bien plus vaste que vous ne l’imaginez !

Dans le Centre d’administration Microsoft 365, la fonction Utilisation vous indique quels produits vos utilisateurs utilisent tout au long de la journée. Elle vous fournit une vue de la quantité stockée sur une durée pouvant aller jusqu’à six mois, ce qui vous donne un aperçu du volume de données à sauvegarder.

Si vous travaillez encore sur site, vous trouverez la même information dans les rapports générés par vos centres d’administration actuels.

Évaluation quantitative de la sauvegarde évolutive

Une fois que vous disposez de ces chiffres, vous pouvez effectuer quelques calculs qui vous permettront de mieux estimer l’envergure de la protection nécessaire. Vous devez appliquer une formule prenant en compte les éléments à protéger, les taux de croissance anticipés, vos accords de niveau de service (SLA) et vos obligations de conservation.

Éléments à protéger Taux de croissance anticipés SLA et obligations de conservation
OneDrive (de l’ensemble des utilisateurs ?) Prise en charge de × versions (SP / Teams uniquement) × Conservation (années)
Boîtes aux lettres (de l’ensemble des utilisateurs ?) × Taux de croissance (%) × Copies redondantes (emplacement géographique, copies hors site, etc.)
Boîtes aux lettres d’archivage + Nombre de salariés
Équipes Teams/Groupes + Boîtes aux lettres héritées, SharePoint, partages de fichiers, etc.
Sites SharePoint
= Total de ___ To (actuellement) = (Total x Croissance × Versions) + Nouveau contenu = Total × Conservation × Copies

Bien que cette formule puisse sembler impressionnante, son application est plutôt simple. Voici un exemple illustrant sa mise en œuvre :

Éléments à protéger Taux de croissance anticipés SLA et obligations de conservation
5 Go × 1 000 utilisateurs × 5 versions principales (SP / Teams uniquement) × 3 années de conservation
20 Go × 1 000 utilisateurs × 50 % de croissance × 2 copies redondantes
Aucune archive Pas de nouveaux salariés
3 To équipes Teams 5 To SharePoint hérité
2 To SharePoint
= Total de 30 To (actuellement) = (30 To × 1,5 croissance) × (5 To × 5 versions) + 5 To = 75 To (fin de l’année) = 3 ans (30 To + 75 To + 105 To…etc.) × 2 copies = 420 To (3 ans)

Disposer de cette information vous permettra de connaître la capacité à protéger. Si vous avez besoin de plus de précisions sur la manière de réaliser ce calcul, visionnez notre webinaire à la demande.

2) De quoi dois-je impérativement me préoccuper ?

La sauvegarde d’entreprise n’est pas une mince affaire ; il y a un grand nombre de facteurs à prendre en compte lorsque l’on assure ses propres sauvegardes. Vous risquez par exemple de subir des ralentissements au sein de votre entité, un problème qui ne peut être ni anticipé, ni éliminé.

Sans sauvegarde, vous devez prendre en compte un certain nombre de frais cachés, comme par exemple le coût du stockage, du trafic réseau, de la maintenance, des licences logicielles, des ordinateurs/machines virtuelles, etc.

office 365

Pour une entreprise de 10 000 utilisateurs disposant chacun de 5 Go dans Office 365, les frais liés à l’infrastructure se monteraient approximativement aux sommes suivantes :

  • Ordinateurs : 10 machines virtuelles A4= 2 087,80 $/mois
  • Stockage : 50 To / sauvegarde = 1 066,00 $/mois
  • Licences : 1,50 $/utilisateur/mois = 15 000 $/mois

Frais de fournitures mensuels = 18 153,80 $/mois

Ces coûts peuvent atteindre des montants importants et sont difficiles à gérer indépendamment. Si vous voulez vous débarrasser une fois pour toutes de ce souci, vous devriez envisager de souscrire un contrat d’abonnement à tarif forfaitaire.

3) De quoi devrais-je me préoccuper ?

Étant donné que vous pouvez vous décharger d’un grand nombre des préoccupations usuelles liées à la sauvegarde sur un fournisseur, ce dont vous devriez vous préoccuper avant tout, c’est de la qualité et de la réputation de ce fournisseur, ainsi que des fonctionnalités de sécurité qu’il propose.

Vous devriez par exemple vous intéresser aux fonctions dont vous aurez besoin pour pouvoir exécuter les scénarios de restauration. Celles-ci incluent notamment une sauvegarde illimitée et automatisée des ressources cloud, des capacités de restauration granulaire ainsi qu’une vue d’ensemble et un contrôle du contenu protégé.

Vous devez également vous soucier de votre empreinte cloud globale. Pour assurer votre conformité aux lois en matière de souveraineté des données, le fournisseur de votre choix doit se trouver dans la même zone géographique que vous. Votre fournisseur de logiciels doit savoir où se trouvent vos données Office 365, comment elles sont cryptées et qui y a accès.

Au bout du compte, vous devriez moins vous préoccuper des différentes composantes de l’application que de trouver un fournisseur bien organisé.

4) Quelles licences permettront de couvrir la croissance ?

Mettez votre argent là où vous courez le plus grand risque !

En matière de modèles de licence, les deux formules usuelles sont les suivantes :

  • Licences à volonté: licences facturées « par utilisateur » dans Office 365 et autorisant une croissance illimitée par utilisateur
  • Licences sur mesure: licences facturées « par Go » dans Office 365 et autorisant un nombre illimité d’utilisateurs

Si le taux de croissance au sein de votre entreprise est important, vous avez intérêt à envisager la formule « licences à volonté », plus flexible. Autrement, les licences sur mesure sont conçues pour suivre au plus près la courbe de croissance de votre entreprise.

Évaluez votre budget licences en vous basant sur le risque et identifiez les autres facteurs pouvant contribuer à celui-ci.

Vous mettez au point un plan de sauvegarde évolutif pour Office 365 ? Cet article devrait vous être utile Cliquez pour tweeter

5) Les sauvegardes recèlent-elles des coûts cachés ?

Pas si vous tirez parti de l’automatisation pour éviter les frais supplémentaires.

Une fois votre solution de sauvegarde mise en place, vous devrez réaliser des tâches d’exécution telles qu’effectuer une restauration par exemple. De nombreuses fonctions natives vous permettent de les réaliser sans frais supplémentaires.

Vous pouvez par exemple vous servir de bots conversationnels tels que AVA, l’assistant virtuel d’AvePoint dans Microsoft Teams. Cet outil puissant est capable de restaurer facilement des contenus perdus ou des contenus supprimés par inadvertance dans votre entité Office 365.

Et puis il ne faut pas oublier les coûts de maintenance. La sauvegarde online implique des travaux de maintenance importants en coulisses, mais les capacités fournies assurent au bout du compte une réduction des coûts de maintenance globaux.

Au final, beaucoup de paramètres entrent en ligne de compte lors de la recherche d’une solution de sauvegarde Office 365 adaptée. Si les réponses à ces cinq questions essentielles concernant la sauvegarde évolutive vous ont intéressé, ne manquez pas de visionner l’intégralité du webinaire pour des explications plus détaillées.


Vous recherchez davantage d’informations sur Office 365 ? Abonnez-vous à notre blog pour recevoir d’autres articles. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here