Thursday, April 25, 2024
HomeOffice 365To cloud or not to cloud?

To cloud or not to cloud?

Aujourd’hui les entreprises sont dans une démarche de réflexion autour du cloud : doit-on y aller ? Si oui, quelles applications héberger dans le cloud ? Car les avantages du cloud sur nombreux :

–          L’entreprise ne paye que ce qu’elle utilise. Le cloud offre l’avantage de pouvoir payer à l’utilisation, ainsi si la consommation augmente ou diminue, cela sera reflété sur la facture.
–          La gestion de l’infrastructure est considérablement simplifiée, attention cela ne signifie pas pour autant qu’elle doit devenir inexistante.
–          Le cloud offre une flexibilité sans précèdent pour l’ouverture de nouveaux services (tels que la mise en place d’un portail, d’un stockage supplémentaire, d’une messagerie en quelques clics).

Malgré des avantages certains, 45% des entreprises en France sont encore réticentes à utiliser le cloud dus à des contraintes d’ordre juridique, technique, organisationnel. Les obligations les plus fréquentes autour des questions de conformité sont les suivantes :

–          Mon cadre juridique impose que mes données soient stockées au sein de l’Union Européenne.
–          De par mon activité certaines données ne peuvent être mises sur un cloud public
–          Dans certains cas, le cloud ne me fournit pas tous les services que j’utilise actuellement.

Mais un doute subsiste: comment garantir que mes utilisateurs n’utilisent Dropbox ou un service d’échange de fichiers cloud à l’insu de la DSI ? En effet beaucoup d’entreprises utilisent le cloud sans le savoir.

Et si la solution était l’hybride ? En effet la mise en place d’une solution hybride permet d’utiliser le meilleur du cloud tout en garantissant l’utilisation de certains services n’existant pas dans le cloud ou bien d’héberger les informations confidentielles sur vos environnements on-premises.

Mais la transition vers un mode cloud ou hybride doit se faire par étapes, et une migration partielle ou complète n’est jamais un projet simple à réaliser.  Comme pour toutes migrations, nous vous conseillons de respecter le séquencement suivant :

  1. Analyse de mon existant  (évaluer la volumétrie et la nature des données, distinguer l’information utile de l’information pouvant être archivée, estimer le besoin en services)
  2. Préparation de la destination (réorganisation, solutions à déployer et à mettre œuvre)
  3. Migration
  4. Ajustement post migration

L’analyse de l’existant est une phrase cruciale pour le succès de la migration vers le cloud, en effet il faudra déterminer les services et applications à mettre dans le cloud, les services non disponibles dans le cloud, quelles données ne pas héberger dans le cloud …

La phase de préparation à la migration permettra de vérifier si l’offre cloud répond parfaitement à l’attente des utilisateurs et si elle offre le même niveau de services. La migration vers le cloud n’est pas un projet qui doit être expédié, elle doit être morcelée afin de migrer petit à petit les différentes applications (la messagerie, les outils collaboratifs, les données, etc). Chaque migration sera un projet en soi. Gardez en tête que des outils existent pour vous aider à migrer progressivement et sans interruption de services.

Comme pour tout changement, il y aura des ajustements post migration à prévoir : est-ce que le service répond à mes attentes et quelles sont les nouvelles contraintes auxquelles je vais devoir m’ajuster ? Dans un contexte hybride, il faudra impérativement prévoir la mise en place d’un système permettant de contrôler les informations disposées dans le cloud.

Finalement s’orienter vers le cloud s’inscrit dans une démarche naturelle qui va s’accélérer fortement dans la prochaine décennie. La variable étant pour chaque entreprise de déterminer si elle veut se diriger vers un cloud privé, public, ou encore un mode hybride. Il reste cependant essentiel que les organisations s’assurent que la solution retenue leur permette de migrer progressivement les contenus, de mettre en place une classification des données poussée, et que les services offerts soient au minimum équivalents à ceux en vigueur aujourd’hui.

Dans notre prochain article, nous évoquerons comment effectuer une transition maîtrisée vers le cloud grâce à la mise en place de stratégies pour analyser et classifier votre contenu, afin de respecter les contraintes de conformité en vigueur dans votre entreprise.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

More Stories