Home AvePoint Blog Migration vers Microsoft SharePoint 2010 – 2013

Migration vers Microsoft SharePoint 2010 – 2013

​Une migration n’est jamais un projet simple, en effet même si on utilise un outil afin d’automatiser notre migration, il y a toujours un certain nombre d’opérations pré et post migration à réaliser. À ce jour, aucun outil n’est capable de réaliser une migration en sélectionnant seulement la source, la destination et en demandant l’exécution de cette migration.

La mise en place d’une migration permet souvent de découvrir des documents ou des fonctionnalités oubliées au niveau de votre SI, et bien souvent si on demande aux utilisateurs l’utilité de conserver ces informations, ces applications ou sites sont stratégiques pour votre entreprise.

Une migration d’une source, indépendamment de cette source, vers un Microsoft SharePoint doit se réaliser en minima 5 grandes étapes, qui peuvent elles-mêmes être découpées parfois en sous étapes :

Par sources technologiques différentes : SHAREPOINT 2007, Lotus Notes.

Par applications métiers différentes.

Les grandes étapes sont :

• Introspection et analyse de l’existant
• Ajustement au niveau de la source
• Ajustement de la destination et de l’existant
• Réalisation de la migration (migration full)
• Contrôle post migration et ajustement (migration incrémental)

L’utilisation d’un outil pour réaliser cette migration comme DocAve Migrator vous aidera à chaque étape. Notre outil vous aidera sur toutes les phases :

• Étape 1 : Introspection et analyse de l’existant

AvePoint fournit un outil de pré-scan qui vas vous permettre d’analyser l’existant à migrer, cet outil peut être utilisé pour plusieurs sources (file share, SharePoint 2007, Lotus Notes). Cet outil nous permettra d’avoir des rapports exhaustifs sur les besoins que l’on aura à modifier (longueur d’url, caractères illégaux, mapping, features de 2007 à avoir sur 2010)

• Étape 2 : Ajustement au niveau de la source

Suite à l’introspection, il faut souvent réaliser quelques modifications au niveau de la source, le but de ces modifications est de limiter les corrections post migration que l’on devra réaliser. Des actions telles que par exemple : ne pas mettre des coordonnées fixes pour un webpart dans le cadre d’une migration SharePoint, ou bien rajouter une colonne qui représentera la vue pour des bases Lotus Notes ….

• Étape 3 : Ajustement de la destination et de l’existant

Au niveau du site de destination, il est impératif de réaliser un certain nombre d’actions en amont de la migration, il faut vous assurer que tous les Templates sources ont bien été repris et déployés. Qu’il s’agisse de Template de site, de colonnes, de List, de content type …, que les features soient bien activées

• Étape 4 : Réalisation de la migration (migration full)

Une migration « bigbang » n’est jamais très simple, l’utilisation de l’outil Migrator permettra de définir des plans de migration, ceci permettra une meilleure planification temporelle de la migration. Ainsi chaque collection de site pourra être migrée individuellement avec les mapping nécessaires (content type, utilisateurs, …)

• Étape 5 : Contrôle post migration et ajustement (migration incrémental)

Il est important avant d’ouvrir un site en production d’avoir une validation métier de votre site, de bien vous assurer que le site de destination correspond aux besoins métiers et a toutes les fonctionnalités voulues. Pour cela, DocAve Migrator vous fournira un rapport de migration détaillé qui nous précisera tous les objets qui n’ont pas été migres comme les fichiers locker. De plus si l’opération de vérification prend plusieurs jours, on pourra facilement relancer une migration incrémentale pour compléter la migration et s’assurer qu’aucun objet ne manque.

Une migration n’est donc pas seulement la réalisation d’un plan et son exécution, mais on a un véritable projet où les phases en amont ne sont jamais inopportunes.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Exit mobile version