HomeMIGRERElaborez un plan de migration vers Microsoft 365

Elaborez un plan de migration vers Microsoft 365

On ne peut nier qu’une migration réussie vers Microsoft 365, demande beaucoup de réflexions et de planifications. Une bonne stratégie de gouvernance, une stratégie de concession de licences et prendre le temps de planifier les opérations, sont les composants nécessaires d’une bonne migration. Dans cette article nous vous aiderons à élaborer un plan de migration vers Microsoft 365.


Votre organisation est-elle prête à effectuer la migration vers Microsoft 365 ? Visionnez notre webinaire gratuit « Office 365 : Migrer vite, bien et sans Shadow IT » pour obtenir des conseils d’experts.


En savoir plus :

Découvrez les données que vous utilisez

Au début de la phase de planification, vous souhaiterez faire le point sur les données que vous voulez migrer. Nos outils de préanalyse peuvent vous aider à découvrir la quantité de données que vous devrez déplacer et le délai raisonnable pour leur migration.

J’ai eu de nombreux clients qui cherchent à passer d’une source à une autre. Le problème c’est qu’ils constateront généralement qu’ils ont beaucoup plus de données non conformes qu’ils ne le pensent. Pour éviter cela, essayez de prendre tout en compte et établissez des attentes réalistes quant à la migration.

Surmonter les restrictions

À cause du Covid-19, la planification est plus importante que jamais en raison de la façon dont divers services ont été touchés. Microsoft a déclaré que des fonctionnalités seront limitées au cours de la journée pour maintenir les performances de Microsoft 365.

En bref, il y aura des limitations pendant les heures ouvrables. Pour mener à bien une migration nous vous conseillons de mettre en place les déplacements le soir ou le week-end, non seulement pour assurer de bonnes performances, mais aussi pour ne pas perturber vos utilisateurs.

Il en va de même pour les migrations entre les entités. Si vous cherchez à combiner des entités ou à déplacer des éléments d’une entité à l’autre, n’oubliez pas d’utiliser les mêmes API.

Vous recherchez un plan solide de migration vers Microsoft 365 ? Lisez ce post : Cliquez pour tweeter

Évitez tout impact sur vos utilisateurs finaux 

Il est essentiel de trouver le bon outil de migration. Aujourd’hui, il n’est pas vraiment raisonnable d’avoir des interruptions lors d’une migration, surtout lorsque vous déplacez de grandes quantités de données. Vous allez probablement avoir un scénario où votre source et votre destination vont coexister. Si c’est le cas, vous souhaiterez déplacer les modifications que les utilisateurs effectuent tout en travaillant dans cette destination.

L’outil idéal devrait suivre les bonnes pratiques afin que votre déménagement se passe bien, tout en garantissant que vous pouvez prendre en charge les migrations incrémentielles en permettant à vos utilisateurs de ne pas être perturbés par ce déplacement. Le plus important, c’est d’assurer le rendement optimal de vos activités et de permettre aux utilisateurs de faire ce qu’ils doivent faire sans interruptions lors de la migration. Plus faible sera l’impact sur leurs flux de travail, mieux ce sera.

Préparer vos utilisateurs de base

Une migration n’est pas seulement de la technologie. Il est vrai qu’il s’agit d’outils et de déplacement de contenu. Toutefois, il est aussi important de vous assurer que vos utilisateurs savent où ils vont, ce qu’ils vont rencontrer et comment utiliser le système de destination, s’ils ne l’ont pas déjà utilisé. Il est essentiel de profiter d’une bonne formation et d’une bonne communication avec vos utilisateurs.

C’est pourquoi un pilote est souvent une excellente idée pour les nouveaux utilisateurs. Il vous permet de guider un groupe d’utilisateurs, de les amener à la destination, d’essayer certains de vos plans de gouvernance et de conformité ainsi que de garantir le bon fonctionnement.

Les groupes pilotes peuvent également aider le reste de votre base d’utilisateurs. Nous voulons garantir un déplacement parfait non seulement du point de vue de la technologie, mais aussi du point de vue d’un utilisateur. Cela vient avec la formation, la préparation, la planification et la communication.

Migration vers le cloud

Les plates-formes cloud sont similaires, mais aussi très différentes. L’avantage de la migration entre deux plates-formes cloud, c’est que toutes vos données se trouvent déjà dans le cloud et les utilisateurs sont déjà habitués à interagir avec un système hébergé sur le cloud et à y partager des données. Il y aura moins de téléchargements, d’envois et d’ajouts de pièces jointes pendant le déplacement.

Toutefois, comme indiqué ci-dessus, les plates-formes cloud fonctionnent différemment. Vous devez vous demander « Comment fonctionnent les autorisations ? Comment fonctionne le partage ? Comment fonctionne l’accès ? Est-ce que les utilisateurs s’authentifient de la même façon ? Est-ce que « partagez avec moi  » signifie la même chose lors du déplacement d’un système à l’autre ? » Les systèmes cloud facilitent généralement le partage du contenu, mais ils ont leurs propres bizarreries. C’est pourquoi il est essentiel de comprendre comment l’accès peut être accordé dans la source et la destination et d’essayer de le répliquer pour faciliter la transition de vos utilisateurs.

Il faut également tenir compte de la sécurité. Vos données vont se déplacer vers le cloud, assurez-vous alors que l’outil ou la méthode utilisé pour le déplacement entre la source et la destination est sécurisé. Les données doivent être cryptées au plus haut niveau et stockées dans un emplacement sécurisé.

Ensuite, il existe des limitations. Étant donné que les données se déplacent par un service cloud ou qu’elles sont téléchargées quelque part, vous devez prendre en compte l’impact sur le réseau lors du déplacement. Certains outils vous permettent de migrer directement sans aucun téléchargement, mais il y a encore quelques défis à relever. Stocker vos données dans le cloud ne signifie pas qu’il n’y a aucune limitation sur la vitesse du serveur et le débit du réseau. Ces derniers seront toujours affectés et devront être pris en compte lors du déplacement vers le cloud.

Conclusion

Inutile de dire qu’il y a beaucoup d’aspects à considérer lors de l’élaboration d’un plan complet de migration vers Microsoft 365. De la planification aux limitations de l’impact pour les utilisateurs finaux, nous avons juste effleuré la surface du problème. Pour mieux comprendre la migration vers Microsoft 365, consultez notre Liste de contrôle pour la migration vers Office 365 et SharePoint !


Vous cherchez encore plus de conseils pour la migration vers Microsoft 365 ? Abonnez-vous à notre blog

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

More Stories