Dans mon précédent article « Première installation pilote de Microsoft Team », j’ai expliqué comment mettre en place votre environnement Microsoft Teams. Il est maintenant temps de penser à l’étape suivante : la production.


Vous avez besoin d’aide pour contrôler votre client Office 365 ? Lisez notre ebook gratuit « La valeur d’une gouvernance automatisée d’Office 365 et de Microsoft Teams. » Téléchargez-le ici !


En savoir plus:

Par le passé, le travail dans un environnement local était soumis à une procédure TAP, ce qui signifiait que l’environnement était d’abord testé (Test), puis accepté (Accept), puis mis en production (Production). Il était également possible de prévoir comme étape préalable la mise en place d’un environnement de développement contrôlé (DTAP). Dans les deux cas, il s’agissait de signaux clairs indiquant que l’environnement était en production.

Ces derniers temps cependant, j’ai constaté que les entreprises que j’ai conseillées au sujet d’Office 365 ne disposaient pas d’entités distinctes dans lesquelles elles pouvaient réaliser des procédures « T and A » (Test et Acceptance) pour des groupes de personnes particuliers dans l’entreprise. Ceci était toujours dû à des obstacles liés aux licences et à un manque de maturité des infrastructures.

Aujourd’hui, les entreprises testent et pilotent des plateformes comme Microsoft Teams et toutes ses fonctionnalités natives dans l’entité de production avec des données actives. Alors, pourquoi ne pas effectuer des tests et des pilotes de nouvelles fonctionnalités dans un environnement Office 365 productif moderne, même si les données de production se trouvent déjà dans le cloud ?

Vous avez réalisé votre pilote Microsoft Teams et êtes prêt pour l’étape suivante ? Lisez cet article Cliquez pour tweeter

Questions à examiner avant la production

Essayez de répondre aux questions suivantes si vous envisagez de passer de la phase pilote à la phase de production :

  • Quels critères de réussite doivent être remplis pour pouvoir passer à la production ?
  • Quels cas d’utilisation avez-vous employés au cours de la phase pilote ?
  • Quelles leçons avez-vous tirées de la phase pilote et comment les avez-vous appliquées aux conteneurs existants et nouvellement créés ?
  • Êtes-vous en mesure de distinguer les données pilotes et les données de test des données de production ? Par exemple, avez-vous élaboré un cadre de gouvernance couvrant notamment les aspects suivants :
    • Conventions de classification et de désignation
    • Règles régissant les demandes, l’approbation et la création de Teams
    • Mode d’application des règles
    • Règles régissant la conservation, la fin de vie et l’élimination des Teams

  • Avez-vous mis à profit ce que vous avez appris pour procéder à un nouveau provisioning, pour migrer des contenus et pour supprimer les conteneurs du pilote ?
  • Avez-vous recueilli les commentaires des utilisateurs de votre pilote ?
  • Avez-vous élaboré une stratégie de communication et de formation pour le passage à la production ?
  • Avez-vous impliqué le support technique pour que ce service important soit formé et connaisse l’environnement qui sera mis en production ?
  • Avez-vous obtenu l’adhésion des dirigeants et des parties prenantes de l’entreprise ?
  • Avez-vous mis en place le cadre technologique et toutes les licences appropriées sont-elles activées ?

La liste ci-dessus n’est pas exhaustive mais elle vous donne un bon aperçu des défis auxquels vous devez vous attendre.

Transparence et démonstration de la valeur ajoutée lors de la rédaction des cas d’utilisation

Le simple déploiement de Microsoft Teams n’apporte aucune valeur ajoutée particulière. L’important est de formuler des cas d’utilisation réalistes et de définir des critères de réussite. C’est non seulement utile pour calculer le retour sur investissement, mais cela permet également de présenter de manière transparente l’axe principal de l’organisation au reste de l’entreprise et aux parties prenantes.

Réflexions sur la gouvernance de Microsoft Teams

Le cadre de gouvernance de Microsoft Teams n’a pas besoin d’être aussi élaboré qu’un repas 10 services dans un restaurant étoilé au guide Michelin, faites simple !

Voici un exemple que nous utilisons fréquemment chez AvePoint :

Je ne m’étendrai pas plus sur la gouvernance de Teams ici (lisez cet article si vous souhaitez en savoir plus), mais je voudrais souligner combien il est important d’impliquer le support technique dès le premier jour. Si vous ne le faites pas, vous risquez de provoquer un engorgement de votre pipeline de production.

Donnez aux collaborateurs concernés les informations dont ils ont besoin pour comprendre comment fonctionne votre environnement Microsoft Teams et quelles décisions de gouvernance ont été prises. Si vous ne fournissez le partage externe dans SharePoint qu’à un service donné, le service informatique doit en être informé.

À mon avis, vous devez avoir répondu à toutes les questions qui précèdent et clarifié tous les aspects correspondants avant de pouvoir passer à la production. D’autres conditions doivent-elles être remplies au préalable selon vous ? N’hésitez pas à m’en faire part dans un commentaire ci-dessous !


Vous voulez plus d’information sur la meilleure façon d’organiser votre pilote Teams ? Abonnez-vous à notre blog !