Vous pensez être paré(e) pour migrer vers Office 365 ou SharePoint ? Téléchargez notre liste de contrôle GRATUITE pour la migration vers SharePoint dès aujourd’hui pour être sûr(e) de n’avoir rien oublié !


 

 

 

Ceci est le quatrième d’une série de sept articles de blog consacrée à la migration vers Microsoft Teams. Pour lire les articles précédents :

Le tube « Ring Ring Ring » du groupe De La Soul datant de 1991 a pour refrain :

« Hey comment tu vas
Désolé je ne suis pas disponible
Pourquoi ne me lâcherais-tu pas ton nom et ton numéro
Et je te recontacterai. »

Rappelez-vous comment c’était en 1991. Tout le monde avait un répondeur téléphonique et nous nous laissions constamment des messages les uns aux autres.

Faites maintenant un bond en avant de 28 ans : nous faisons toujours la même chose, mais les répondeurs physiquement raccordés au téléphone d’autrefois ont été remplacés par des messageries vocales et des voyants clignotants sur nos combinés téléphoniques. Il s’agit d’un changement relativement mineur, dans la mesure où nous communiquons toujours de la même façon.

Microsoft Teams VS Skype Entreprise

Microsoft Teams est souvent considéré comme une version améliorée de Skype Entreprise, alors qu’il s’agit en fait d’une application qui en prend la relève. Bien qu’une partie des fonctionnalités de Microsoft Teams soient directement reprises de Skype Entreprise, un grand nombre de fonctions et de méthodes de travail sont entièrement nouvelles.

Dans cet article, nous allons nous intéresser à une activité qui semble avoir été nouvellement intégrée à Microsoft Teams, mais qui est en réalité plutôt ancienne : l’appel téléphonique.

Microsoft Teams : L’appel téléphonique

En effet, la possibilité de passer des appels a fait partie de la palette de fonctionnalités de Microsoft Teams pendant la majeure partie de ses deux ans (et des poussières) d’existence. Avant cela, il était possible de réaliser des appels dans Skype Entreprise Online et dans les versions Skype Entreprise Server 2019 et 2015. Et auparavant, la possibilité de passer des appels était offerte dans les versions 2013 et 2010 de son prédécesseur, Lync Server, et ce, depuis le lancement de celui-ci en tant que fonctionnalité d’Office Communications Server 2007.

Cet aspect est important, car même si les utilisateurs apprécient généralement la possibilité de s’appeler mutuellement dans Microsoft Teams, ils l’utilisent principalement pour la communication de PC à PC, et ils ont toujours un poste téléphonique sur leur bureau. Par conséquent, les utilisateurs de Microsoft Teams (et de Skype Entreprise auparavant) ont pris l’habitude d’appeler leurs collègues au sein de l’entreprise sur cet outil, mais de continuer à utiliser leur appareil téléphonique physique pour passer les appels externes.

Cela a notamment constitué un frein au partage de postes de travail (ou « hot desking », « activity-based working », etc.), car les employés devaient toujours se rendre à endroit particulier pour écouter leurs messages vocaux et passer des appels. Quelle qu’en soit la raison, la téléphonie a été l’un des domaines qui a mis le plus de temps à se numériser et à s’adapter, même si, en arrière-plan, la technologie d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec celle utilisée lorsque la plupart d’entre nous étaient enfants.

Saviez-vous par exemple que les sons émis par notre téléphone, tels que la sonnerie et la tonalité occupée, sont en fait des fichiers audio diffusés pour notre commodité ? Les fils de cuivre reliés à un seul téléphone ont été remplacés par de la fibre optique capable d’acheminer des milliers de « lignes ». De fait, les lignes téléphoniques n’existent plus : toutes sont virtuelles à l’heure qu’il est.

Alors, est-il vraiment nécessaire que cette relique du siècle dernier continue d’exister physiquement ? Certes, le téléphone a changé le monde, mais pourquoi sommes-nous si attachés à sa manifestation physique ? Si Microsoft Teams offre la possibilité de passer des appels téléphoniques et d’en recevoir de la part d’autres utilisateurs de Microsoft Teams ou d’utilisateurs de Skype Entreprise, pourquoi les entreprises ne l’utilisent-elles pas également pour passer et recevoir des appels téléphoniques traditionnels ?

Du point de vue de l’utilisateur, cela représenterait un appareil de moins à maîtriser/utiliser et permettrait de centraliser les communications dans une seule application : Microsoft Teams.

Certaines entreprises peuvent avoir de bonnes raison de ne pas opérer ce changement du jour au lendemain : leurs environnements de téléphonie peuvent être particulièrement vastes et complexes, ou elles souhaitent rentabiliser au maximum leur investissement. Dans ces cas de figure, une migration progressive vers Microsoft Teams pour la téléphonie est possible via le routage direct pour les appels. Celui-ci permet aux entreprises de migrer au rythme qui leur convient tout en ayant la garantie de maximiser le rendement de leurs actifs, de minimiser les changements et de poursuivre leur activité plus ou moins à l’identique.

Pensez à votre téléphone portable. Combien de fois vous arrive-t-il de composer un numéro de téléphone sur son écran ? Combien de numéros de téléphone avez-vous mémorisés ? Si ces actions sont désormais devenues quasiment inutiles, pourquoi faudrait-il obliger les employés à appuyer sur les touches d’un téléphone pour communiquer avec d’autres personnes ? Ce qu’il nous faut au bout du compte, c’est une plateforme de communication simplifiée pour l’utilisateur final. En d’autres termes, un compte pour tout faire.

Microsoft Teams, tout comme les applications qui l’ont précédée au cours des 12 dernières années, est capable de passer des appels téléphoniques. Elle peut gérer des combinés physiques ou fonctionner comme un « softphone ». D’une manière générale, Microsoft Teams sait faire quasiment tout ce qu’un système téléphonique traditionnel sait faire. Alors pourquoi les entreprises continuent-elles d’utiliser des plateformes distinctes pour leurs communications ?

Si vous envisagez de migrer vers Microsoft Teams, n’oubliez pas le système téléphonique. Ne le traitez pas comme un projet ou une technologie à part, mais faites-en une composante essentielle de la migration. Vos utilisateurs vous en seront reconnaissants.


Abonnez-vous à notre blog pour recevoir les nouveaux articles de cette série dès leur publication !