Home SAUVEGARDE Sauvegarde dans le cloud : les 4 options possibles

Sauvegarde dans le cloud : les 4 options possibles

cloud backup solutions

Alors que les entreprises de toute taille élaborent des plans pour parer à la recrudescence de cyberattaques et de violations de données et prennent des dispositions pour faire face à des catastrophes imprévues et aux amendes réglementaires afin de ne pas faire la une des journaux, la mise en place d’une stratégie de sauvegarde et de récupération judicieuse est devenue un enjeu majeur. Dans n’importe quel secteur d’activité, la réussite repose sur la productivité, et pour garantir un environnement de travail productif, la disponibilité des données critiques est cruciale.


En savoir plus :


Choisir l’outil de sauvegarde adapté à votre organisation peut s’avérer difficile si vous n’avez pas étudié l’offre de fonctionnalités intégrées et de solutions de fournisseurs tiers. Il est important de considérer l’investissement que vous êtes disposé à faire dans l’optique de la sécurité nécessaire pour contrôler vos systèmes de manière adéquate, éviter les amendes des commissions réglementaires, vous défendre contre les intrusions et assurer la récupération d’urgence.

Lorsque vous passez en revue les différentes solutions de fournisseurs proposées sur le marché, consulter les rapports rédigés par des sociétés de recherche et d’analyse indépendantes telles que « Forrester and Gartner » peut vous aider à identifier les solutions et prestataires les plus fiables pour votre plateforme. Mais avant toute chose, examinons les quatre types de solutions disponibles pour répondre à vos besoins en matière de sauvegarde et de récupération, avec leurs avantages et inconvénients respectifs.

1. Solutions prêtes à l’emploi

Les plateformes en ligne telles que Microsoft 365 et Google Workspace proposent systématiquement des solutions de sauvegarde et de récupération intégrées. La mise à disposition, directement dans le système, d’une solution ou d’un processus de sauvegarde et de récupération, signifie que la mise en œuvre et la maintenance ne nécessiteront aucun effort, ce qui facilite l’adoption et permet de gérer plus facilement la croissance rapide du nouveau système. Toutefois, cela ne signifie pas que les fonctionnalités proposées seront aptes à répondre à tous vos besoins en matière de sécurité et de récupération.

Avantages

Frais réduits : dans la plupart des cas, les fonctionnalités de sauvegarde et de récupération sont comprises dans l’accord de licence du système lui-même. Par exemple, lorsque des entreprises souscrivent un abonnement au service Microsoft 365, elles bénéficient de services de sauvegarde et de récupération inclus. Elles n’ont donc pas besoin de prévoir un budget pour assurer leur protection à ce niveau.

Services gérés : l’autre avantage des solutions prêtes à l’emploi est qu’elles sont détenues et gérées par le fournisseur. Aucun personnel ou spécialiste supplémentaire n’est nécessaire pour assurer la maintenance de la solution ou répondre aux demandes quotidiennes sur le terrain.

Inconvénients

Limites : le grand inconvénient des solutions prêtes à l’emploi est le manque de flexibilité des fonctionnalités. Du fait des opérations et paramètres prédéfinis, par exemple en cas de capacités de conservation limitées, cette solution pourrait être exclue pour votre organisation. Dans Microsoft 365 par exemple, les politiques de conservation natives ne dépassent pas une durée de 93 jours, qui plus est pour certains types de contenus seulement, ce qui est insuffisant pour répondre aux exigences réglementaires de conservation des données auxquelles sont soumises de nombreuses organisations (en particulier dans le secteur public). Par conséquent, des solutions offrant davantage de flexibilité peuvent être nécessaires pour répondre aux besoins de l’organisation. Vérifiez impérativement que la solution native proposée offre toute la souplesse et la précision dont votre organisation a besoin avant de prendre votre décision.

2. Construisez vous-même votre solution !

Qu’y a-t-il de mieux pour répondre aux besoins d’une organisation que de construire une solution sur mesure ? Définir vous-même votre méthode de sauvegarde, de conservation et de récupération peut être une solution judicieuse si votre entreprise dispose du savoir-faire nécessaire pour élaborer et gérer un ensemble d’outils propriétaires, et peut souvent servir à compléter les solutions prêtes à l’emploi comprises dans votre contrat de licence.

Avantages

Solution adaptée aux besoins de l’organisation : une solution élaborée en interne offre, en principe, des possibilités illimitées. Si vous parvenez à élaborer votre solution, vous avez toute latitude pour définir comment elle s’adaptera aux changements de taille et de granularité. Cela dit, la plupart des solutions de sauvegarde élaborées sur mesure restent soumises à des constantes environnementales (telles que diverses limitations et la prise en charge d’API) qui restreignent la flexibilité et aboutissent à des résultats proches de certaines solutions de fournisseurs tiers disponibles sur le marché.

Inconvénients

PME / Ingénieurs / Personnel de support : pour construire une solution, il faut du personnel capable de l’élaborer, de la mettre en œuvre, d’en assurer la maintenance et le fonctionnement. Bien entendu, il est toujours possible d’externaliser le développement de la solution, mais permettre à un prestataire de services externe de détenir la solution entraîne des risques inutiles.

Mises à jour et maintenance de la plateforme : étant donné que le système sauvegardé est mis à jour de manière native, il est probable que la solution personnalisée nécessite elle aussi des mises à jour. Si une solution sur mesure est utilisée avec Microsoft 365, l’organisation devra réagir aux modifications du système en mettant en place un cycle de développement et de maintenance cohérent pour sa solution.

Frais de stockage : si vous élaborez une solution personnalisée pour la sauvegarde et la récupération, vous devrez envisager des solutions de stockage capables d’évoluer en fonction du volume de contenus à protéger. Il est fort probable que votre organisation dispose de ses propres possibilités de stockage sur site ou qu’elle fasse appel à un prestataire de cloud offrant des services de stockage, mais dans tous les cas de figure, une solution personnalisée entraîne des coûts supplémentaires difficiles à chiffrer à l’avance pour l’organisation.

3. Appliances tierces

Si vous avez exclu les solutions prêtes à l’emploi et propriétaires, votre meilleure chance est de passer en revue les solutions recommandées de prestataires tiers disponibles sur le marché. Le terme « appliance » désigne une solution nécessitant une installation et des ressources permanentes afin d’assurer le fonctionnement constant de la solution. Le recours à des appliances pour la sauvegarde et la récupération était courant lorsque l’essentiel de nos contenus était issu de collaborations sur des plateformes hébergées sur site telles que SharePoint ou était stocké dans une infrastructure native telle qu’un partage de fichiers.

Avantages

Vous êtes propriétaire de vos sauvegardes : lorsque vous installez une appliance, votre organisation est généralement propriétaire de l’outil tant que les contrats de maintenance et d’assistance afférents n’ont pas expiré. Votre organisation pourra fréquemment continuer à utiliser la version installée même si le contrat d’assistance n’est pas renouvelé°! En d’autres termes : vous êtes propriétaire de vos sauvegardes et pourrez accéder aux contenus protégés en cas de besoin.

Flexibilité pour la conservation des données et la récupération d’urgence : lorsque vous gérez et opérez vous-même votre appliance, vous pouvez généralement le faire conformément aux règles de votre organisation. La possibilité d’augmenter les ressources du serveur pour répondre aux besoins de performance et de sauvegarder les contenus protégés sur des bandes et stocker celles-ci à un emplacement hors site à des fins de récupération d’urgence est cruciale, et n’est pas disponible avec les solutions prêtes à l’emploi ou SaaS.

Inconvénients

Considérations relatives à la portée : de nombreuses appliances ont recours à des services pour l’exécution des opérations de sauvegarde et de restauration. Compte tenu de cette architecture de base, les organisations devront peut-être envisager d’utiliser des comptes de services pour maintenir les connexions entre les applications et la plateforme sauvegardée, ce qui pourrait constituer une violation de sécurité pour certains. En outre, de nombreuses appliances requièrent l’intégration manuelle des nouveaux objets au fur et à mesure de leur création. Cela signifie que la solution peut nécessiter une maintenance constante pour assurer la protection des contenus les plus récents.

Infrastructure et maintenance : le coût de possession d’une appliance dépend de l’aptitude de l’organisation à tirer part du matériel existant ou de recourir à la virtualisation pour répondre à ses besoins opérationnels. La quantité de ressources nécessaires pour exécuter les opérations de sauvegarde et de récupération dans le délai de récupération fixé détermine les coûts engendrés par la solution de gestion. La taille de la plateforme sauvegardée et les durées de conservation des contenus ont une incidence sur les coûts de stockage liés à l’utilisation d’une appliance.

Stockage hébergé : comme c’est le cas pour n’importe quelle solution, faire appel à un fournisseur de stockage hébergé présente des avantages et des inconvénients. Les organisations qui confient l’hébergement de leurs sauvegardes à un prestataire de services d’infogérance soulagent leur personnel des tâches de gestion et de maintenance de l’infrastructure. Toutefois, elles sont alors tributaires de la coopération de leur fournisseur d’hébergement en cas d’incident, ce qui induit un risque.

4. SaaS

Les solutions Saas (Software as a Service) constituent actuellement l’une des options les plus populaires pour assurer la protection des contenus, les entreprises du monde entier optant de plus en plus pour une approche privilégiant le cloud en matière informatique. Plus que jamais, les organisations ont besoin de la flexibilité nécessaire pour permettre la collaboration à distance, et nous constatons dans tous les secteurs d’activité un mouvement constant de migration de systèmes sur site vers des plateformes en ligne telles que Microsoft 365 et Google Workspace. Non contentes de pouvoir collaborer sur les contenus, les entreprises exigent désormais les mêmes possibilités de collaboration entre leurs solutions informatiques, ce qui les pousse à s’orienter de manière croissante vers des solutions SaaS.

Avantages

Automatisation : l’expression « as a service » signifie généralement que la solution nécessite très peu d’interventions au jour le jour pour assurer la protection de l’ensemble de vos contenus critiques. En d’autres termes, les organisations ont l’assurance que la solution Saas protégera tous les nouveaux contenus créés sans qu’elles aient à modifier ou à augmenter l’étendue de la sauvegarde. Dans certains cas, les solutions Saas peuvent même être configurées de manière à intégrer les contenus sur la base de la présence de balises ou d’étiquettes de l’organisation, ou encore de propriétés AD, afin d’enregistrer les objets de manière dynamique !

Contrôles d’accès basés sur les rôles : en général, les solutions SaaS permettent de déléguer les responsabilités au sein de la solution. Cela signifie que les organisations peuvent mettre en œuvre de manière fiable et sécurisée un processus de sauvegarde/récupération avec les équipes existantes, qu’elles souhaitent que les demandes de récupération soient gérées par les propriétaires des contenus ou qu’elles préfèrent qu’une instance plus centralisée (de type « helpdesk ») prenne en charge les demandes de récupération des utilisateurs ou les activités en général.

Pas de maintenance : les solutions SaaS sont mises à la disposition des clients sous forme de mises à jour successives gérées par le fournisseur. Les organisations ayant recours à une solution Saas bénéficient donc toujours de la version la plus récente sans avoir à planifier des interruptions de service ou des demandes de modification.

Flexibilité relative aux plateformes : les solutions SaaS prennent généralement en charge la protection de plusieurs plateformes. Les organisations peuvent donc souscrire des contrats avec Microsoft, Google, Salesforce et d’autres fournisseurs en fonction de leurs besoins, mais faire appel à un seul prestataire pour l’ensemble de leur stratégie de sauvegarde et de récupération.

Inconvénients

Options définies : les fournisseurs de solutions Saas mettent généralement l’ensemble des fonctions et fonctionnalités à la disposition de leur communauté d’utilisateurs. Cela signifie qu’une même solution est conçue pour convenir aussi bien à de petites entreprises qu’à de grands groupes ; par conséquent, les fournisseurs évitent, en règle générale, de mettre en péril la fidélité de leur solution en prévoyant un accès SDK/API permettant d’en étendre ou d’en modifier les fonctionnalités pour répondre aux besoins d’un client particulier.

Bien que chaque organisation ait des priorités différentes lorsqu’elle choisit sa solution de sauvegarde et de récupération, toutes doivent procéder de la même manière pour trouver la solution adaptée. Commencez par écarter les solutions qui ne répondent pas à vos exigences de base. Par exemple, si vous devez conserver vos données Microsoft 365 pendant plus de 93 jours, vous pouvez conclure d’emblée que les fonctionnalités prêtes à l’emploi ne seront pas suffisantes. Ensuite, demandez-vous si votre organisation dispose des ressources en serveurs et du savoir-faire nécessaires pour élaborer et assurer la maintenance d’une solution personnalisée ou pour gérer une appliance d’un fournisseur tiers. Demandez-vous si cela vaut la peine de supporter les coûts de possession avant d’exclure ces possibilités.

Une fois que vous avez écarté toutes les solutions ne faisant pas l’affaire pour des raisons d’insuffisances fonctionnelles ou de coûts de possession, vous pouvez examiner les options restantes en fonction des avantages qu’ils apportent. Certaines organisations préfèrent par exemple automatiser le processus de sauvegarde ou l’enregistrement des nouveaux contenus, ou encore souhaitent confier la protection de plusieurs systèmes tels que Microsoft 365, Salesforce et Google Workspace à un seul fournisseur. Ces organisations, à l’instar de beaucoup d’autres pour des raisons diverses, choisissent de faire appel à un fournisseur SaaS tel qu’AvePoint pour répondre à l’ensemble de leurs besoins en matière de récupération et de sauvegarde dans le cloud.

Produits AvePoint

Vous cherchez à assurer une protection optimale de vos données ? AvePoint vous propose Cloud Backup qui vous offre une grande tranquillité d’esprit en cas de catastrophe et récupère rapidement le contenu perdu ou corrompu à partir de vos sauvegardes.


Pour en savoir plus sur la sauvegarde des données dans le cloud, n’oubliez pas de vous abonner à notre blog !

Exit mobile version