Note de l’éditeur : cet article de blog est basé sur le récent webinaire de John Hodges et de Stephanie DonahueVisionnez la vidéo à la demande ici. Sauvegarde Native d’Office365.


Apprenez à protéger efficacement vos données avec notre prochain webinaire « Sauvegarde et restauration cloud pour votre entreprise : voyez au-delà des fonctionnalités natives ! »


En Savoir plus sur Backup (Sauvegarde) :

  1. RTO vs. RPO : Comment créer un plan de sauvegarde fiable pour vos données Office 365
  2. Comment les solutions cloud peuvent vous aider à vous protéger des ransomwares
  3. Sauvegarde de la boîte aux lettres Office 365 : ce qu’il est recommandé et ce qu’il est déconseillé de faire dans Exchange, Outlook et d’autres programmes.
  4. 5 erreurs de sauvegarde Office 365 courantes et comment les résoudre

Il n’est pas difficile de comprendre pourquoi les fournisseurs de solutions de sauvegarde tiers décrient les fonctionnalités natives d’Office 365. Cette pratique conduit souvent les entreprises à remettre en question le niveau de protection des données dont elles ont besoin.

En réalité, les fonctions de protection natives peuvent être un choix judicieux dans certains cas si elles sont gérées correctement. Cet article a pour objectif de tordre le cou à certains des mythes les plus populaires afin de vous montrer comment optimiser votre protection au moyen des fonctionnalités natives !

Vous voulez savoir ce que les fonctionnalités de sauvegarde natives d’O365 couvrent réellement ? Lisez cet article Cliquez pour tweeter

Qui doit protéger quoi ?OUI

En général, lorsqu’une entreprise subit une perte de données, l’erreur qui l’a provoquée a été commise soit par un utilisateur, soit par un administrateur. Il y a quelques temps, nous avions publié un article présentant les responsabilités de chacun dans le cadre de la stratégie de sauvegarde d’une entreprise. Il est important de souligner les risques liés à ces pertes de données et d’être bien préparé afin de limiter les coûts associés à une panne éventuelle.

L’étude 2017 Cost of Data Breach Study du Ponemon Institute permet de se faire une idée du coût d’une telle perte de données : elle indique que les secteurs de l’éducation, de la finance et de la santé sont susceptibles de perdre respectivement 200, 245 ou 380 dollars en moyenne par dossier perdu ou volé.

Que couvre la stratégie de votre entreprise ?

Lorsque l’on réfléchit à la protection que doit assurer la stratégie d’une entreprise lambda, on a tendance à voir une couverture de base qui n’est généralement pas suffisante pour l’ensemble des besoins de cette entreprise. La stratégie habituelle couvre les restaurations de versions de document basiques effectuées par les utilisateurs, la protection assurée par la suppression réversible par les administrateurs et les scénarios de restauration « catastrophe » que Microsoft peut aider à mener à bien.

Notre but n’est pas de susciter la peur chez les entreprises afin qu’elles utilisent notre produit mais il y a bel et bien des erreurs qui peuvent se produire et qui doivent être prises en compte. Quelques erreurs courantes :

Erreurs commises par un utilisateur

  • « J’ai égaré un document… l’URL dont je dispose ne fonctionne plus ! »
  • « La version du document dont je dispose est corrompue, toutes mes modifications ont disparu ! »
  • « J’ai accidentellement supprimé une tâche du planificateur, je ne retrouve plus l’historique ! »

Exemples :

  • Contrôle de version natif dans le client
  • Paramètres natifs de la corbeille dans le navigateur
  • Restauration des fichiers native dans Teams/OneDrive

Erreurs commises par un administrateur

  • « J’ai mis à jour les applications sur mon site mais je dois annuler certaines modifications. »
  • « J’ai cassé l’héritage sur mon site, personne ne peut plus voir mes fichiers ! »
  • « Un utilisateur a quitté l’entreprise il y a 6 mois mais nous avons oublié sa stratégie de conservation ! »

Exemples :

  • Corbeilles de deuxième niveau natives
  • Demandes de restauration native
  • Stratégies de suppression réversible natives

Qu’est-ce qui devrait inquiéter les entreprises ?

Les entreprises peuvent peiner à déterminer ce dont elles sont responsables et ce qui est du ressort de Microsoft au sein de leur environnement Office 365. Le récapitulatif ci-dessous présente clairement les responsabilités de chacun :

Les événements les plus courants que nous suggérons aux entreprises de surveiller sont l’absence de SLA pour la récupération par l’utilisateur final, les scénarios à fort impact potentiels avec une restauration native et les demandes de récupération à long terme de données utilisateur.

Votre responsabilité en matière de sauvegarde

Protection Microsoft

Responsabilité du client

  • Interruption du service en raison d’une défaillance du matériel ou de l’infrastructure
  • Perte de données à la suite du départ de collaborateurs et à la désactivation de comptes
  • Interruption du service en raison d’une catastrophe naturelle ou d’une panne au centre de données
  • Perte de données due à des collaborateurs mal intentionnés/hacktivistes qui suppriment du contenu
  • Erreur commise par l’utilisateur à court terme avec corbeille/historique de version (nouvelle restauration de fichiers OneDrive incluse)
  • Couverture à long terme de la suppression accidentelle avec restauration sélective
  • Erreur administrative à court terme avec suppression réversible pour Groups, les Boîtes de réception ou les restaurations par service
  • Récupération à la suite de pannes prolongées

À quel moment les entreprises doivent-elles demander de l’aide ?

La réponse est simple : avant d’avoir un problème ! Il est déjà arrivé que des clients nous appellent à l’aide après une perte de données mais nous n’avons rien pu faire en raison des restrictions des fonctionnalités de sauvegarde natives. Cette situation n’a rien d’enviable !

Pour en savoir plus sur les différences entre les fonctionnalités de sauvegarde natives et celles des fournisseurs tiers, assurez-vous de visionner notre webinaire complet à la demande.


Vous recherchez davantage d’informations sur les fonctionnalités de sauvegarde d’Office 365 ? N’oubliez pas de vous abonner à notre blog !