Comment migrer plus de 100 Go de données de Slack vers Microsoft Teams (Étude de cas)

    microsoft teams

    Étude de cas – Pure SEO 

    Le défi 

    À la suite du confinement imposé par le Covid-19, il est devenu très clair pour Joel Madden, responsable des opérations et des systèmes de Pure SEO, qu’une migration de Slack vers Teams se traduirait par des économies de coûts et une amélioration des opérations. 


    En savoir plus :


    « La raison principale de cette décision était que nous payions $6 000 par an pour Slack aussi bien que les frais de licence de Microsoft pour la suite de produits Microsoft », se souvient Madden. « Cependant, il y avait dans Slack une limitation du nombre de personnes pouvant participer au même appel, en particulier les appels au sein de la société. Slack ne fonctionnait pas. Nous avons dû utiliser un autre programme appelé « 8×8 ». Nous avons essayé « Zoom », mais sa version gratuite avait des limites et nous ne voulions pas payer pour une autre version. » 

    La consolidation du cloud présentait également dautres avantages. 

    « Nous voulions également couper les difficultés dans les programmes, les mots de passe et la maintenance des systèmes ainsi que les incorporer dans un produit principal qui était Microsoft 365. » assure Madden. 

    Pure SEO possédait environ 120 Go de données dans Slack qu’il voulait migrer vers Teams, mais il ne s’agissait pas seulement des fichiers hébergés dans la plate-forme de discussion. 

    « La façon dont nous avions auparavant utilisé Slack consistait à fournir à chaque client individuel son propre canal Slack, ce qui équivaut à 820 canaux fragmentaires » déclare Madden. « Dans cette migration, le plus important pour nous, c’était de migrer l’historique des conversations et les fichiers associés à ces canaux…. Nous avons utilisé le canal comme un casier de fichiers de communication, les accords de confidentialité (NDA) des clients, les contrats et tous les autres fichiers ont été alors stockés dans ce canal. »  

    La migration de l’historique des conversations s’est avérée difficile, car d’autres fournisseurs étaient soit inexpérimentés, coûteux ou soit ils n’exportaient les conversations que sous forme de fichier HTML. 

    « En fait, nous avons examiné un certain nombre d’autres solutions. Notre équipe informatique externe à laquelle nous nous sommes initialement adressé n’avait jamais effectué une migration de Slack vers Teams, donc elle n’était pas super à l’aise et ne pouvait pas garantir le transfert de tout le contenu », ajoute Madden. « Nous avons ensuite approché d’autres fournisseurs qui nous faisaient un devis de $35 000 pour le projet et garantissaient uniquement qu’ils pouvaient extraire les conversations de Slack dans un fichier HTML et les télécharger vers le canal approprié dans Teams. »  

    La Solution AvePoint 

    C’est la solution FLY d’AvePoint qui a poussé Madden à envisager la migration. 

    « J’ai recherché en ligne et trouvé FLY. À l’aide de son essai gratuit, il répondait exactement à nos besoins », explique Madden. « C’était l’option la plus rentable et la documentation était claire. Il est en mesure de migrer dans Teams avec l’enregistrement de la conversation sans exporter l’historique comme une pièce jointe HTML, au lieu d’avoir tout le monde au bureau de revenir et d’afficher un énorme fichier HTML. » 

    Au cours de la phase de découverte, Madden a utilisé à la fois la fonctionnalité Slack interne et les fonctionnalités de FLY. 

    « Tout d’abord, j’ai utilisé l’outil d’analyse Slack pour déterminer la dernière utilisation d’un canal afin de réduire le nombre de canaux à migrer, puis nous avons utilisé le rapport de pré-migration d’AvePoint dans les phases de découverte afin d’assurer le bon alignement pour la migration de Slack vers Teams », souligne Madden. 

    Même si Madden n’avait jamais effectué une migration de Slack vers Teams, il a trouvé que le processus était simple et intuitif à l’aide de FLY. 

    « Personnellement, je n’avais jamais utilisé Teams ou FLY auparavant. Je n’avais jamais pris en compte ce qui serait impliqué dans la migration de Slack vers Teams. J’ai juste navigué dans l’essai gratuit. L’interface utilisateur de FLY était simple d’utilisation. La documentation associée était facile à lire. » 

    Ce qu’il faut retenir 

    Grâce à ces efforts, Pure SEO a consolidé son cloud, tout en rognant son budget informatique annuel de 6 000 dollars. 

    Non seulement Madden a évité des options plus coûteuses, mais il a également assuré que la société avait accès au contexte complet des conversations et des discussions avec leurs fichiers critiques. 

    Voici son conseil pour d’autres personnes envisageant une migration de Slack vers Teams : 

    « Si vous disposez d’une grande quantité de données ou de canaux, ne les migrez pas en une seule fois. Effectuez la migration petit à petit. La première fois, j’ai essayé de migrer tous les 800 canaux et j’ai échoué », explique Madden. « Ma recommandation est de migrer 10 à 20 canaux à la fois et si un canal ne peut pas être migré, il est plus facile de suivre et de découvrir la raison. »  

    Pure SEO 

    Pure SEO est l’une des plus grandes agences indépendantes de marketing numérique de l’APAC et un « Google Premier Partner ». La société aide d’autres entreprises à l’aide de ses classements de recherche en ligne, de la production de contenu et de sa stratégie d’adword. Il compte 76 utilisateurs et est basé à Auckland, Nouvelle-Zélande. 

    Lisez lintégralité de l’étude de cas ici (en anglais). 


    Vous souhaitez obtenir plus de témoignages clients d’AvePoint ? Assurez-vous de vous abonner à notre blog ! 

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here